ABEL


ABEL
ABEL

ABEL

Selon le Livre de la Genèse, Abel, le berger, était le second fils d’Adam et d’Ève. Il fut tué par son aîné, Caïn, l’agriculteur, son sacrifice ayant été agréé par Dieu et celui de son frère refusé (IV, 1-9). Il semble qu’il ne faille plus retenir l’explication courante selon laquelle cette histoire se référerait à un conflit récurrent entre sédentaires et nomades, avec une préférence pour les seconds. La tradition biblique la plus ancienne met l’accent, en effet, sur le travail de la terre et sur ses qualités (Gen., II, 15, etc.). En fait, le récit est tronqué et incomplet; il faut voir sa signification dans le mouvement qui l’intègre dans un ensemble littéraire plus vaste.

L’étymologie du nom d’Abel est peu certaine. Il peut y avoir un lien avec hevel , «souffle», «vapeur», «vanité», ce qui soulignerait une symbolisation de la vie particulièrement brève et tragique du personnage (cf. «Vanité — hevel — des vanités...», Éccl., I, 2). On peut établir aussi une relation avec l’akkadien aplu ou ablu , «fils», en parallèle avec l’emploi des mots Adam («humanité») et Enochhomme»).

La haggadah (ensemble de traditions populaires juives) exploite largement l’histoire de Caïn et Abel à l’intérieur de récits parénétiques nombreux et significatifs (voir le midrash Bereshit Rabbah 22 ; Philon, De Virtutibus , et jusqu’à la traduction grecque des Septante dans ses éléments interprétatifs). Le Nouveau Testament mentionne Abel plusieurs fois: l’Évangile selon saint Matthieu (XXIII, 25) le place comme type du juste persécuté en tête de la lignée des prophètes exécutés; l’Épître aux Hébreux (XII, 24) oppose son sang versé au sacrifice bien supérieur de Jésus. Les Pères de l’Église verront dans la mort d’Abel une préfiguration de celle du Christ et un prototype des persécutions et du martyre chrétiens. Le canon de la messe romaine place le sacrifice d’Abel à côté de ceux d’Abraham et de Melkisédeq.

Abel
personnage biblique. Second fils d'Adam et d'éve, assassiné par son frère Caïn (jaloux de voir Dieu préférer le sacrifice d'Abel au sien).
————————
Abel
(Niels Henrik) (1802 - 1829) mathématicien norvégien. Travaux sur les équations algébriques, les fonctions elliptiques, les intégrales.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • ABEL (N. H.) — À l’aube du XIXe siècle, le mathématicien norvégien N. H. Abel allait révolutionner sa science, et Hermite a pu déclarer: «Il a laissé aux mathématiciens de quoi s’occuper pendant cinq cents ans.» D’abord algébriste, il établit l’impossibilité de …   Encyclopédie Universelle

  • Abel — (hebräisch Hauch, Vergänglichkeit oder auch aus dem Akadischen aplu Sohn) steht für: eine biblische Figur, siehe Abel (Bibel) einen Vornamen, siehe Abel (Vorname) einen Familiennamen, siehe Abel (Familienname) einen Mondkrater, siehe Abel… …   Deutsch Wikipedia

  • ABEL — es la abreviatura de Advanced Boolean Expression Language. Es un lenguaje de descripción de hardware y un conjunto de herramientas de diseño para programar dispositivos lógicos programables (PLDs). ABEL no debe ser confundido con el lenguaje de… …   Enciclopedia Universal

  • abel — abel·am; abel·ite; abel·mos·chus; abel·mosk; abel; abel·tree; abel·musk; …   English syllables

  • ABEL — (Heb. הֶבֶל), the second son of Adam and Eve, murdered by Cain, his older brother (Gen. 4:1–9). According to the biblical story, Abel was a shepherd and Cain worked the soil. Each brought an offering to the Lord from fruits of his labor. Abel s… …   Encyclopedia of Judaism

  • ABEL — es la abreviatura de Advanced Boolean Expression Language. Es un lenguaje de descripción de hardware y un conjunto de herramientas de diseño para programar dispositivos lógicos programables (PLDs). Contenido 1 Características 2 Ejemplo de código… …   Wikipedia Español

  • Abel — C est en Lorraine (57, 88) que le nom est le plus répandu, mais on le rencontre dans de nombreux autres départements (38, 07, 66, 67, 83 notamment). Il renvoie dans la plupart des régions au fils d Adam et Eve, victime de la jalousie de son frère …   Noms de famille

  • Abel [2] — Abel, 1) Karl Friedrich, der letzte Gambenvirtuos, geb. 1725, gest. 20. Juni 1787 in London, war 1748–58 Mitglied der Hofkapelle in Dresden, seit 1759 in London, wo er mit Joh. Christian Bach bis zu dessen Tode (1782) Abonnementkonzerte (die Bach …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Abel — m Biblical: name of the younger son of Adam and Eve, who was murdered out of jealousy by his brother Cain (Genesis 4: 1–8). The Hebrew form is Hevel, ostensibly representing the vocabulary word hevel breath, vapour, and so taken to imply vanity… …   First names dictionary

  • Abel — [ā′bəl] n. [L < Gr Abel < ? Heb hevel, lit., breath] 1. a masculine name 2. Bible the second son of Adam and Eve, killed by his brother Cain: Gen. 4 …   English World dictionary